Fibre&Fly : envol direction Innata

andes-innata-andin

Sur le marché exclusif du haut de gamme,

la démesure est acceptable

… Paraîtrait-il…

Les valeurs d’INNATA prennent essence ailleurs, dans la qualité de ses créations ainsi que dans son indépendance éditoriale… des libertés souvent sacrifiées par beaucoup de marques sur l’autel de l’immédiateté.
Les créations d’INNATA viennent d’un des plus édifiant savoir-faire, issu des contrées andines, le tissage de la fibre d’alpaga. Des années de travail réunies pour offrir au monde la plus fine des fibres du marché.

L’Alpaqueros, berger des montagnes andines

Les Alpaqueros (ndlr : bergers d’alpagas) sélectionnent leurs animaux afin de transmettre aux générations futures différents types de couleurs, de finesse de toison ainsi qu’une résistance accrue aux maladies qui peuvent les toucher. Dans les cheptels, les alpagas mettent neuf mois pour se reproduire et assurer leur descendance. Il existe encore aujourd’hui un taux élevé de mortalité pour les jeunes individus qui meurent parfois du gel ou du froid qui règne tel le contremaitre de l’altiplano (environ 15% des plus jeunes individus des élevages les plus consciencieux). La récolte de la toison de l’animal édifié au rang de « fibre des dieux » par les populations Andines depuis des milliers d’années est accomplie après la célébration de rituels ancestraux dédiés à l’âme de la « pachamama » (ndlr : terre fertile pour les quechuas). Une fois tondus les animaux sont relâchés dans la pampa sauvage et leur toison récupérée par la main de l’Homme (la tonte est manuelle) placée dans de grands sacs en toile de jute pour un long périple.

Le tri à la main dans la région d’Arequipa

Les distances phénoménales des Andes obligent ce trésor de finesse à parcourir des milliers de kilomètres pour rejoindre la plus importante des villes du Sud du Pérou dans de grands camions érodés par l’usure, la poussière et le vent. Une fois arrivée dans les hangars de la fabrique d’Arequipa, la fibre à l’état brute est triée à la main par des centaines de personnes aux touchés méticuleux. Tel de grands châteaux aux monticules brassés par les courants d’airs de l’atelier, la fibre sélectionnée est envoyée, petit à petit au lavage. Aucuns produits de nature chimique ne viennent entacher ce processus de révélation de la beauté de la fibre. Toutes les « mains » (nldr : personne réalisant la maitrise d’ouvrage) d’Innata travaillent à l’unisson, pour sublimer ce si doux héritage.

La bobine de fil en couleur

Une fois filée, la fibre est enroulée autour d’une première bobine de grande taille qui sera au besoin teintée … Bien que l’alpaga possède 26 tonalités de toison à l’état naturel, il est parfois envisageable de teindre la fibre pour lui donner des couleurs tel que le bleu, le jaune ou le rouge et leur dérivés pigmentés. Toutes les colorations utilisées par Innata proviennent de la terre pour donner des collections d’accessoires textile de décoration respectueuses de la peau de l’Homme.

Le filage

L’étape de filage demande l’expertise chevronnées des meilleures « mains » (nldr : personne réalisant la maitrise d’ouvrage) de l’atelier. Ce processus complexe oscille entre art et géométrie des mécaniques d’antan ou la « chaine » et la « trame » de la fibre s’entremêlent dans la dynamique lente de la précision, mère du détail d’Innata. Comme tout processus artisanal, quelques « coquilles » passent à travers maille. Ainsi, des heures durant, les yeux vérifient, corrigent et peaufinent les plus petits aléas du travail mécanique pour donner à nos créations toute la puissance d’un rendu d’exception.

De l’esprit à la plume

Nos dessins sont eux aussi réalisés à la main. D’abord avec esprit puis avec plume. C’est dans la mythologie Andine que l’inspiration de la marque trouve essence. De conte en symbolique Andine, pas à pas, se dessine sous les doigts légers de l’artiste les motifs surnaturels de l’enseigne.

Promesse

Façonner et rêver, apprendre et perfectionner… voici les quelques mots qui montre tout l’amour en relief contenu dans les créations d’INNATA.

Le savoir-faire que développe la marque s’enracine dans un vaste projet valorisant l’Homme et le temps…Laisser du temps au temps pour la beauté du geste, du sacrifice, de la sublimation délicate élevée de vérités.

Innata propose une vérité ou la qualité des achats valorise le travail des « Mains » en montrant un chemin de consommation raisonnée avec esprit… et peut être du cœur parce que le vrai luxe est devant nous, dans la Nature … millénaire, vraie, sublimée…Andine.